Emancipator, coup de coeur assuré !

Publié le par Cabou

GENRE : Downtempo
PAYS : Etats-Unis (Portland, Oregon)
ALBUMS : Remixes (2011), Safe in The Steep Cliffs (2010), Soon It Will Be Cold Enough (2006)
SITE OFFICIEL : www.emancipatormusic.com
 
 http://blog.burlingtonsource.com/wp-content/uploads/2011/01/4418088167_8f75768ebf.jpg
 
 
Douglas Appling alias Emancipator est un jeune artiste américain. C'est à 19 ans qu'il est découvert par Nujabes (Jun Seba), artiste et producteur japonais malheureusement décédé en 2010. Considéré comme "le prodige du trip hop", il a déjà composé deux albums à 21 ans. (Source : blogspot, Bastien M).
 
 
Premier Album : "Soon It Will Be Cold Enough"
 
 
http://www.extlabs.com/emanc/fc_small.jpg
 
First Snow
 
Smoke Signals
Soon It Will Be Cold Enough To Build Fires
   
 
Anthem
 
 
"Soon It Will Be Cold Enough" place la barre très haut.

Découvert une première fois sur une compilation du label du regretté Nujabes, Hyde Out production, avec le morceau " With Rainy Eyes ", ici ce n'est pas moins d'une heure de pur bonheur que nous propose Emancipator.
De cet album se dégage une chaleur et une ambiance rarement atteinte. Un album très downtempo, empli d'instrumentales chaudes et mélancoliques. Les morceaux sont tous d'une pureté et d'une netteté quasi-parfaite.
Quelques voix, souvent indistinctes, viennent parfois se mêler aux divers instruments et gazouillis d'oiseaux. La batterie rythme avec précision, dynamisme et sans bavures les pistes. Le piano et le violon transforment l'atmosphère d'un rude hiver en celle d'un doux printemps. Par moment, une guitare vient syncoper l'ambiance en remplaçant le violon.
Conséquence de toute cette simplicité, l'album est accessible à tous. Il n'y a pas la moindre difficulté à entrer dans l'univers d'Emancipator, à le comprendre et à l'apprécier.

Plus qu'un album de musique, Soon It Will Be Cold Enough est un roman, un poème, un hymne à la simplicité, au calme et à la beauté. Pour ceux qui aiment les petites comparaisons alors ce premier LP n'a rien à envier à un album de Bonobo, quel qu'il soit. Un album à posséder absolument, à écouter sans réserve, en boucle, que ce soit le matin, le midi, le soir, seul ou en groupe. (Source : Trip-hop.net, Alphy)
 
 
Deuxième album : Safe in The Steep Cliffs
 
http://a3.idata.over-blog.com/291x291/1/07/87/94/cover-copie-1.jpg
 
 
 

 
 
A l'âge de 19 ans, Douglas Appling avait créé la surprise en dévoilant au monde son premier opus, emplie d'une nostalgie et d'une chaleur inimitable. Coup de coeur assuré !

4 ans plus tard, c'est l'heure de la récidive... Et on l'attend au tournant !

"Safe in the step cliffs" marque le grand retour d'Emancipator. On retrouve cette ambiance si particulière du premier disque, et comme le fait remarquer l'artiste, une présence accrue d'instruments organiques. Bien entendu, les différentes influences (abstract, electronica, ambiant...) n'ont pas disparu, mais le tout se fait sentir légèrement moins électronique.
 
Les deux extraits présentés avant la sortie de l'album, "Black Lake" et "Nevergreen", annonçaient bien la couleur. On note aussi la présence du multi-instrumentiste Uyama Hiroto, sur une piste comme "Kamakura", qui exploite avec brio les influences asiatiques du label Hyde Out. Épreuve du feu réussie donc. Ceux qui n'avaient pas accroché à la formule proposée originellement, ne risquent pas de changer d'avis avec cet opus. Au contraire si vous êtes fan de la première heure, foncez !

Un bon disque qui permet à Emancipator de dépasser le statut de "petit nouveau", et de s'imposer en référence d'une musique épique et riche en émotions. (Source : Trip-Hop.net, Djeh)
 
 
 

Publié dans Artistes

Commenter cet article