Morcheeba, la reine noire du Trip-Hop

Publié le par Cabou

GENRE : Downtempo
PAYS : Grande-Bretagne, Douvres
ALBUMS : Blood Like Lemonade (2010), Dive Deep (2008), The Antidote (2005), Charango (2002), Fragments of freedom (2002), Big Calm (1998), Who Can You Trust? (1996)
SITE OFFICIEL : www.morcheeba.co.uk/
 
 
 
http://sandrinecellard.fr/concerts/morcheeba/morcheeba-3153.jpg
 
 
 
 

Accéder ici à la playlist complète de Morcheeba

 
 
 
 Issu de la mouvance trip hop, le trio Morcheeba s'est rapidement émancipé de ce carcan pour intégrer éléments blues et mélodies pop haut de gamme. Who Can You Trust ? en 1996 symbolise parfaitement ce mariage entre rythmes froids et musique chaude. Fragments of Freedom en 2000 marque l'apogée de leur popularité commerciale. Depuis leurs ventes et leur créativité baissent au même rythme. Le vide artistique est comblé avec le retour de la muse Skye Edwards (partie en 2003) sur le revigorant Blood Like Lemonade au printemps 2010.


Morcheeba s'est formé en 1995 à Hythe en Angleterre autour des deux frères Paul et Ross Godfrey et de la chanteuse noire Skye. Auparavant cette dernière jouait de la guitare pour accompagner ses poèmes et avait co-produit quelques titres pour l'album Feelings de David Byrne (Talking Heads).
 
http://www.trip-hop.net/images/jacquettes/big/283.jpgLe premier album Who Can You Trust ? suscite un engouement critique et rapidement, leur nom de baptême (« mor » pour Middle of The Road soit commercial et cheeba« , de l'argot portugais signifiant marijuana) est synonyme de voix enchanteresse, d'un mélange de nappes hypnotiques, d'un jeu de guitare aérien et gracieux.
 
 
 
Un extrait :


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/4/48/Morcheeba_-_Big_Calm.jpgIls chevauchent les styles, réconcilient le hip hop et un blues émancipé, l'écriture folk, les Loops aériens et le dub lancinant.. Avec le second album Big Calm , vendu à un million d'exemplaires, ils s'imposent définitivement et décrochent une première partie américaine de Fiona Apple. Pourtant, cette sensualité très personnelle va connaître une évolution plus commerciale et mélodieuse. Sans pour autant céder à la facilité, ils conservent leur beauté venimeuse, leur tessiture mélancolique et la transcendent avec un éventail coloré de pop, de dub, de folk, de hip hop et de volutes psychédéliques.

Un extrait :
 


http://www.trip-hop.net/images/jacquettes/big/286.jpgComme en atteste leur troisième album Fragments of Freedom , ils conservent leurs penchants pour des lambeaux de slide guitare mixés avec des beats syncopés mais on quitté le trip hop pour la pop music. Leur profondeur émotionnelle en fait un groupe à part.
 
 
 
Un extrait :
 
 
 
http://www.israbox.com/uploads/posts/2009-03/1237756065_morcheeba-charango.jpgLe quatrième album Charango en 2002 confirme cette ligne pop, avec une volonté clairement dansante sur scène. Cette orientation fait perdre au groupe beaucoup de son originalité et de son intérêt.

 
 
 
Un extrait :
 
 
http://www.frederic-mainemare.com/morcheeba-dive_deep-(2008)-front.jpgSkye Edwards quitte le groupe, sa voix et sa personnalité sont des composantes majeures du style Morcheeba. Les albums suivants The Antidote (2005) et Dive Deep (2008) souffrent de directions artistiques moins marquées, de redites. L'intérêt du public se délite nettement et le groupe se trouve dans une impasse.
 
 
 
Un extrait :
 

http://www.waxx-music.com/photos/editorial/chroniques/web/Morcheeba-blood-like-lemonade-welovemusic.jpgLe retour de Skye Edwards met un terme aux errances musicales de Morcheeba, qui repart pour un nouvel album avec sa muse originelle. L'album Blood Like Lemonade arrivé début juin 2010 bénéficie des collaborations du rappeur Cool Calm Pete et des compositions du Norvégien Thomas Dybdahl et de l'Anglaise Judy Tzuke.
 
 
 
Un extrait :
 
 
Copyright 2010 Music Story
Source : Deezer

Publié dans Artistes

Commenter cet article