Two Door Cinema Club, une pop électro qui déménage

Publié le par Cabou

GENRE : Electro Pop

PAYS : Irlande du Nord

ALBUMS : Tourist History (2010), Beacon (2012)

SITE OFFICIEL : www.myspace.com/twodoorcinemaclub

 

 

http://inthemorningmag.com/wp-content/uploads/2012/06/ZBLOGtwo-door-cinema-club-2.jpg

 

 

 

Two Door Cinema Club (parfois écrit « 2 Door Cinema Club » ou « TDCC ») est un groupe électropop et indie rock originaire d'Irlande du Nord et dont la formation remonte à 2007.

 

Rencontrés dans un camp scout, Alex Trimble (chant, clavier et programmation) et Kevin Baird (basse) se perdent de vue quelques années, mais se retrouvent par l'intermédiaire de Sam Halliday (guitare). Les trois nord-irlandais sont alors prêts pour former Two Door Cinema Club en 2007.

 

Remarqué par le label Kitsuné grâce au titres postés sur sa page MySpace, le groupe est invité à jouer et transforme l'audition en contrat. Un excellent premier single, le sautillant « Something Good to Work », fait son apparition en avril 2009.

 

 

 

 

A l'automne, Two Door Cinema Club remplace La Roux au pied levé lors du festival des Inrockuptibles, et gagne l'attention du public par sa prestation enlevée. En novembre sort « I Can Talk » et ses remixes. Le post-punk tout en lévitation de TDCC fait des vagues quand la BBC le classe dans ses favoris de l'année 2010.

 

Après avoir remixé le « Lasso » de Phoenix, le trio enregistre son premier album aux studios Eastcote de Londres en compagnie d'Eliot James, et confie le mixage à Philippe Zdar, installé dans son studio flambant neuf. Le résultat très attendu, baptisé Tourist History, sort le 1er mars 2010, précédé du single « Undercover Martyn ». Tourist History se comporte à merveille en Angleterre et en Irlande jusqu'à obtenir un disque de platine en Grande-Bretagne. 

 


 

http://mazemag.fr/wp-content/uploads/2012/09/Two-Door-Cinema-Club-Beacon.jpegEntre deux concerts, le groupe prend le temps de se poser avec le producteur Jacknife Lee pour donner une suite à Tourist History. Beacon qui sort en septembre 2012 se veut plus personnel que Tourist History mais n'en possède pas la petite étincelle qui fait toute la différence. 

 

Copyright 2013 Music Story Loïc Picaud 

Publié dans Artistes

Commenter cet article