Thievery Corporation

Publié le par Cabou

GENRE : Downtempo

PAYS : Etats-Unis d'Amérique

SITE OFFICIEL : thieverycorporation.com

SITE MYSPACE : www.myspace.com/thieverycorporation

 ALBUMS

Sounds from the Thievery Hi-Fi (1997)

Lebanese Blonde (1998)

The Mirror Conspiracy (2000)

The Verve Hi-Fi (2001)

The Richest Man in Babylon (2002)

The Outernational Sound (2004)

The Cosmic Game (2005)

Radio Retaliation (2008)

Culture of Fear (2011)

Saudade (2014)



  

     http://www.djmag.com/sites/default/files/storyimages/EEEEEE.jpg 

 

 

 

 

Thievery Corporation sont parmi les duos majeurs de la musique électronique. Leur approche très européenne, ils sont américains, et leur volonté de créer un son qui mélange indifféremment genres, périodes et continents, en font des explorateurs au long cours. Depuis Sounds from the Thievery Hi-Fi en 1997, jusqu'au récent Radio Retaliation en 2008, Thievery Corporation construit une oeuvre cohérente malgré une tendance à la répétition parfois lassante.

Rob Garza et Eric Hilton se rencontrent à Washington lors de l'été 1995. Eric Hilton tient un club lounge et Rob Garza est passionné de son. Ils décident de mettre leurs idées en pratique et commencent à mélanger, dub, jazz, électronique, musique indienne, musique brésilienne, dans un chaleureux kaléidoscope.
 
Elégance sonore
 
Le premier résultat de leur collaboration arrive en 1997 avec l'impeccable Sounds from the Thievery Hi-Fi. Ce premier album résume parfaitement la philosophie du duo, élégance sonore, mix en douceur, fondu des différentes influences en un résultat personnel. « Lebanese Blonde » leur procure un hit underground en 1998, le titre est ensuite ajouté sur The Mirror Conspiracy en 2000.
 
Reconstructions sublimes
 
Pour bien prendre la mesure du talent de Thievery Corporation, il est essentiel d'aborder Abductions and Reconstructions qui sort en 1999. Leur façon de s'approprier les thèmes d'autres artistes, de David Byrne à Baaba Maal en passant par Rockers Hi-Fi, est tout simplement sublime et ne trouve d'égal que chez Kruder & Dorfmeister.
 
Quelques répétitions
 
The Mirror Conspiracy en 2000 et The Richest Man in Babylon en 2002, sont assez similaires en inspiration. Thievery Corporation a parfois tendance à abuser des même mélanges, un peu  de sitar sur du dub, des vocaux féminins sussurés, marque de fabrique certes mais aussi répétition.

Conscience lounge
 
En 2005, The Cosmic Game s'avère à la fois plus grave, moins Relax et relaxant, et plus porté vers un psychédélisme dont il est facile de comprendre la source. Versions paru en 2006, permet aux collectionneurs de retrouver des remixes rares du duo, réunis sur un seul album. Thievery Corporation affirme son message avec Radio Retaliation en 2008, leur musique n'est pas qu'un aimable son lounge. Comme le reggae, elle est porteuse d'un message de paix et de tolérance toujours bienvenu en ces temps de guerres économiques et de conflits multiples.

 

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Publié dans Artistes

Commenter cet article